Tout connaitre sur la gale de boue du cheval

Un cheval est un animal qui demande beaucoup de soins. En effet, ce dernier est sujet à de nombreuses maladies de peau sans les soins appropriés et journaliers dont il a besoin. Parmi ces maladies il est fréquent de voir la gale de boue cheval. Il s’agit d’une pathologie peu connue des interlocuteurs.

Ce qu’il faut connaitre au sujet de la gale de boue

Teigne-cheval-EkienseEn ce qui concerne la gale de boue cheval, il faut savoir que même si cette dernière ne dispose pas d’un nom médical correspond, c’est bel et bien une pathologie. Les chevaux peuvent la développer indifféremment et ce qu’ils vivent dans un pré ou bien dans un box. Le terme de gale de boue cheval est ici reprise pour désigner une maladie de la peau qui touche le pli des pâturons au contraire de la vraie gale qui elle affectait à la fois les crins, le corps et les paturons. La gale dont il est question ici est une gale qui touche le derme et l’épiderme du cheval en causant au passage des lésions. Ces derniers en général ont la forme de crevasses qui s’installent dans le pli du pâturon. Toutefois, il est possible que l’interlocuteur en retrouve sur le boulet ou le canon du cheval. Cette gale de boue ne présente pas beaucoup de danger pour le cheval. Cependant, cette maladie de peau n’est pas facile à soigner. D’ailleurs, le mieux en la matière est de le soigner en temps et en heure pour éviter une surinfection au cheval. Cette gale peut rester sous forme bénigne si les symptômes sont découverts à temps et qu’elle est bien traitée. Il faut savoir que la gale de boue n’est pas contagieuse, elle se manifeste sur tout par temps humide et froid. Sauf que l’humidité n’est pas seule en cause, il est possible que ce soit avec l’aide d’agent irritant.

Pour ce qui est de détecter les symptômes

Une gale de boue cheval va causer des souffrances au cheval ainsi qu’une mise au repos. C’est pour cette raison qu’il est mieux de détecter cette maladie de la peau du cheval le plus tôt possible. La difficulté de soigner cette maladie tient dans le fait que c’est lorsqu’elle est détectée bien trop tard. En effet, une gale de boue cheval peut conduire en une inflammation des vaisseaux lymphatiques aussi appelée lymphangite. Reconnaitre les symptômes de cette maladie de peau est facile. Lorsque cette dernière se manifeste, c’est par de petites irritations localisées dans la région du pli du pâturon et des talons. Cela s’explique par le fait que la peau des chevaux à cet endroit est assez sensible et fine. Par la suite, ces légères irritations vont se transformer en gonflement créant une gêne ou un boitement dans les déplacements du cheval. Bien sûr, cette gêne diffère selon le degré de douleur ressentie par le cheval. Après les irritations et le boitement, le cheval atteint de gale de boue aura des lésions d’épiderme dues à une perte de poils. C’est à partir de là que des croutes se développent et sont douloureuses pour le cheval. Si entretemps la gale de boue n’a ni été détectée ni soignée, il y aura l’apparition de crevasses qui peuvent finir par suinter. Dans ces cas-là, il est possible que le cheval contracte une surinfection due aux bactéries et aux champignons.