Les ingrédients d’une alimentation BARF

Ce régime rejette les aliments modifiés et fonctionne à base d’ingrédients naturels et crus, il existe donc une multitude d’options pour nourrir un carnivore domestique de manière optimale. Logiquement, il doit être adapté en fonction de la race, des espèces et des besoins de chaque animal, de sorte que la liste qui suit doit être considérée comme une information générique avec laquelle faire ultérieurement le menu final.

Les viandes

Si l’on parle d’assimiler le régime alimentaire de son animal à celui d’un animal sauvage, naturellement, la viande doit être l’ingrédient principal. Et en fait, toutes les combinaisons possibles l’incluent, dans une plus ou moins grande mesure. C’est l’aliment le plus nutritif avec la plus haute valeur protéique, et étant donné ses qualités (maigre et gras) et ses variétés (les muscles et les organes doivent être administrés pour une alimentation correcte.), ils peuvent être facilement adaptés aux animaux actifs et plus apprivoisés.

Le régime alimentaire BARF est basé sur la viande crue. Même si quelques fois, il peut présenter des risques d’infections, la cuisson réduit certaines de ses qualités vitaminiques qui doivent ensuite être récupérées par d’autres moyens. Bien que dans tous les cas, et contre la croyance populaire, la perte de vitamines est relative, il faut donc s’assurer que les aliments soient avec des matériels adaptés et dans un lieu avec des garanties d’hygiène et de santé. Mais si vous souhaitez nourrir vos animaux de compagnie avec des aliments crus, mais que vous ne savez ou ne pouvez pas le préparer vous-même, n’ayez pas crainte ! Vous pouvez trouver un bon barf sur Internet. Chez priminstinct par exemple, vous n’avez qu’à communiquer des infos sur vos carnivores et il se charge de tout, et ce, jusqu’à la livraison.

Des os

Un autre élément de base du régime alimentaire de notre animal est le calcium. La meilleure façon de l’administrer par le biais d’un régime BARF est par les os, qui contrairement à l’opinion populaire, ne sont pas dangereux tant qu’ils sont totalement crus (pour éviter de graves problèmes de santé, ils ne doivent jamais être cuits), ils ne sont pas facilement cassables et le chien les digérera correctement. Pour s’habituer à leur apport, il faut les introduire petit à petit dans leur alimentation, sinon cela pourrait provoquer de problèmes intestinaux. Bien qu’ils puissent être écrasés pour l’aider à mieux mâcher, les os les plus faciles à manger pour un carnivore domestique comme le chien sont les côtelettes d’agneau et le dos et le cou de poulet et de dinde. Vous pouvez quand même leur donner de plus gros pour jouer et ronger, cela renforce leurs dents et les nettoient.

Les autres

Les œufs crus et le fromage frais constituent un apport protéique important. Ce sont en général des compléments idéaux pour les os. À part cela, ils peuvent aussi consommer des légumes, des fruits, des céréales et des légumineuses : le seul type de légume que vous ne devriez pas manger sans avoir été préalablement cuit est la pomme de terre. Pour trouver un bon barf, faites appel aux professionnels.