Comment protéger son chat contre les puces ?

Chez le chat, les puces sont les parasites les plus courants. Elles sont responsables de problèmes cutanés qui poussent le chat à se gratter sans arrêt, parfois jusqu’à se blesser. Si elles sont moins dangereuses pour l’Homme que pour le chat, elles n’en restent pas moins un véritable fléau ! Face à ces parasites, il est important de se montrer vigilant et d’adopter les bons réflexes. Voici quelques astuces pour protéger votre chat contre les puces.

Comment savoir si mon chat a des puces ?

En toute logique, les puces provoquant des démangeaisons, si vous voyez votre chat se gratter, cela devrait vous mettre la puce à l’oreille ! Si sa peau est très irritée à cet endroit, il y a fort à parier qu’il soit infesté.

Pour en être sûr, il existe une technique assez simple, à condition que votre animal se montre suffisamment docile. Installez votre chat dans votre lavabo (de préférence un lavabo blanc) et peignez-le avec un peigne fin. Si vous constatez un dépôt semblable à des grains de poussière dans votre lavabo, passez-y un peu d’eau. Si ces petites poussières laissent apparaître des traces de sang, c’est qu’il s’agit de crottes de puces, et donc que votre chat est infesté.

D’autres symptômes peuvent également être révélateurs de la présence de puces. C’est par exemple le cas si votre animal a des vers intestinaux. Ces derniers proviennent peut-être d’œufs de puce que votre chat aurait ingérés en essayant de se mordiller.Enfin, chez les jeunes chatons, on peut constater des cas d’anémie.

Les différents traitements contre les puces

Heureusement pour vous et pour votre chat, il existe de nombreux traitements contre les puces. Certains peuvent être utilisés de manière préventive tandis que d’autres serviront à guérir.Et comme le dit l’adage « mieux vaut prévenir que guérir » !

Avant de traiter votre animal, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Ce dernier vous orientera vers un produit adapté à votre chat. En cas d’infestation importante par exemple, on pourra administrer des comprimés à son chat. Ainsi, lorsqu’il se fera piquer par les puces, celles-ci seront intoxiquées. Néanmoins, ce type de traitement présente deux inconvénients :

  • Il ne s’agit pas d’un traitement préventif ;
  • Il n’est pas suffisamment efficace si le chat est allergique aux piqûres de puces.

Les shampooings antipuces peuvent être utilisés de manière occasionnelle et pour les petites infestations.

Pour un traitement longue durée, on se tournera plus volontiers vers les colliers antipuces ou les pulvérisateurs. Néanmoins, ils présentent eux aussi des inconvénients :

  • Les colliers ne protègent pas les zones les plus exposées aux puces (train arrière) ;
  • Les pulvérisateurs ne sont pas suffisamment efficaces sur les chats à poils longs.

Dans ce cas, il est préférable d’utiliser des pipettes (Spot On), notamment les Frontline Combo pour chats. Le produit s’applique dans le cou et se répand naturellement sur le reste du corps.

Traiter son logement contre les puces

Contrairement à certaines idées reçues, les puces ne s’attrapent pas seulement dans la nature et à la campagne. Il est tout à fait probable que votre appartement en centre-ville soit également infesté ! Et l’ennui avec les puces, c’est qu’elles aiment se faufiler dans les endroits exigus : entres les lames du parquet par exemple !

Ainsi, même si votre chat ne sort jamais ou que vous habitez en ville, il est important de protéger votre logement.

Passer l’aspirateur régulièrement est un bon début pour éliminer une partie des puces et de leurs œufs, mais ce n’est pas suffisant. Là encore, votre vétérinaire pourra vous recommander un produit antipuce à pulvériser à l’intérieur de chez vous.

Si votre chat a des puces, pensez également à nettoyer les tissus contre lesquels il est susceptible d’aller se frotter : couvertures, coussins, housse de canapé, etc.